LE LIBAN, UN PAYS FASCINANT  

 

Bordé par la Méditerranée d’un côté et par des chaînes montagneuses de l’autre, le Liban est comme suspendu entre le ciel et la mer. Malgré sa petite superficie, c’est une terre illuminée grâce à la diversité de sa géographie, ses paysages, sa culture et son histoire, un pays cosmopolite avec de multiples contrastes, depuis le bleu de la mer jusqu’aux vertes plaines et hautes montagnes.

Beyrouth est une capitale en mouvement permanent, avec un port ouvert à tous les négoces et intérêts commerciaux. A la fermeture des bureaux, les Beyrouthins sortent s’amuser dans les nombreux restaurants et night clubs de cette ville cosmopolite. Le Musée National possède une documentation sur le grand passé archéologique du Liban. Juste à côté se trouve l'extraordinaire Musée des Minéraux de Beyrouth (MIM) inauguré en octobre 2013.

Byblos, avec ses 7.000 ans d’histoire représente un des plus grands sites archéologiques du monde, où se sont établies les différentes civilisations durant des millénaires. Face à la mer, le site comporte divers temples canaanéens et phéniciens, des fondations de maisons datant de l’Age de Pierre, des murs entourant la cité antique et un imposant château des Croisés.    

Tyr, la reine des mers, était célèbre pour sa flotte marchande qui parcourait la Méditerranée. Sa période la plus glorieuse fut le Xe siècle av. J.-C. quand le roi phénicien Hiram entreprit des travaux d’agrandissement de la ville. De là fut enlevée la princesse Europe par le dieu Zeus, et c’est ainsi que le continent prit son nom. Son frère Cadmos la suivit et porta l’alphabet aux Grecs. Les Tyriens fondèrent ensuite Cadix, puis Carthage avec la princesse Elissa ou Didon. C'est dans cette région à Cana que Jésus réalisa son premier miracle.  

La Grotte de Jeïta formée par des érosions sur des millions d’années offre un spectacle défiant toute description. Les magnifiques pierres sculptées à l’intérieur de la grotte montrent sa splendeur. Visiter cette grotte mystérieuses et surnaturelle, est une expérience émotionnelle de par sa beauté et sa diversité.

Le Musée National de Beyrouth possède en son étage inférieur plus de soixante-dix sculptures. L’étoile de la collection est le sarcophage du roi Ahiram, roi de Byblos, qui comporte des inscriptions de l’alphabet phénicien. Le premier étage renferme près de mille petits objets de la Préhistoire, de l’Age du Bronze et du Fer, et des périodes hellénistique, romaine, byzantine et arabe.

Tripoli, la capitale du nord et 2ème ville du Liban, conserve son passé mieux que toute autre cité antique du pays. L’atmosphère orientale de Tripoli est renforcée par ses mosquées. Un parfum oriental spécial émane de ses fameux “souks” où le visiteur se plait à se perdre dans les ruelles. Le château des Croisés de Raymond de Saint-Gilles domine la cité.  

Anjar est un vestige singulier omeyyade au Liban, situé dans la vallée de la Békaa près de la chaîne de l’Ante-Liban. La cité, qui possède une symétrie parfaite, a prospéré sous le règne du Calife Walid Ibn Abdel-Malik puis s’est convertie en un centre de repos et de loisirs. Son emplacement géographique a permis le développement de cet important centre commercial.  

Qadisha la Vallée Sainte, refuge d’ermites et de patriarches, s’étend au pied du pittoresque village de Becharré et donne accès aux fameux Cèdres du Liban. Les monastères antiques taillés dans la roche font part de la beauté naturelle de ce site qui rayonne avec sa tranquillité et le parfum de ses fleurs et plantes aromatiques dans la vallée.  

Les Cèdres symbole éternel du Liban sont renommés pour leur bois résistant aux hautes températures, à l’humidité et au vieillissement. Le Roi Salomon demanda de grandes quantités de bois de cèdre au Roi Hiram de Tyr pour construire son temple à Jérusalem identique à celui de Roi Hiram. Les Egyptiens utilisèrent le bois pour construire leurs navires et leurs sarcophages et employèrent l’huile de cèdre pour la momification.  

Baalbek est l’un des sites archéologiques les plus attrayants du monde entier, avec ses trois temples principaux de Jupiter, Bacchus et Vénus. Le parcours dans ce sanctuaire monumental commence avec le temple de Jupiter, le plus grand, construit durant la domination de l’Empereur romain Auguste, au début de l’ère chrétienne, et duquel il reste six des 54 colonnes initiales.  

Sidon est une cité antique mentionnée dans les fameuses tablettes de El-Amarna au XIVe siècle av. J.-C. Comme les autres cités phéniciennes, elle fut dominée par la Perse, ainsi que par la Grèce et Rome, avant les conquêtes arabes. Dressé orgueilleusement dans la mer, son château date du temps des Croisés, qui furent suivis par les Mamelouks.

Beiteddine, à quelques kilomètres du fascinant village de Deir el-Qamar, possède un palais constituant une œuvre maîtresse de l’architecture libanaise du XVIIIe siècle, construit durant le règne de l’Emir Bachir II Chehab. Ce palais, avec son immense patio, ses splendides fontaines en pierre ocre et ses arcades parfaitement géométriques, est un site merveilleux à visiter.