Accueil
Revue de presse
Communiqués
Interviews
Reportages
Bibliographie
Arts-spectacles
Portraits
Tourisme  
Archéologie  
Religion
Emigration
Météo
 

                                                                                                             

INTERVIEWS
 
Pour Nassim Nicolas Taleb, la guerre du Liban et le 11 septembre sont "le cygne noir parfait"   28 août 2007 - N°40

Depuis sa publication en avril dernier, le dernier ouvrage du Libanais Nassim Nicolas Taleb, The Black Swan, connaît un succès mondial retentissant. Paru dans la catégorie des "livres à idées" et considéré comme un "essai non vulgarisé avec mille références", ce livre sur "l’impact de la grande improbabilité" et l’incertitude arrive en tête des best-sellers du New York Times, pour la 13e semaine consécutive. L’approche philosophique des thèmes aux contours humoristiques a provoqué un grand intérêt à tous les niveaux : journalistique, académique, philosophique, scientifique, politique, économique et financier. "Mon livre est une feuille de route sur le monde qu’on ne comprend pas et dans lequel les liens entre prévisions, actions et conséquences ne sont pas très développés." Sera-t-il le prochain lauréat du prix Pulitzer ?

 

 

L'ancien président américain Jimmy Carter accuse Israël de pratiquer l'"apartheid"   13 décembre 2006 - N°39

Le Prix Nobel de la paix en 2002, est au coeur d'une vive polémique depuis la publication de son dernier livre : "Palestine : la paix, pas l'apartheid", qui retrace l'évolution du processus de paix depuis les accords de Camp David, signés en 1978 sous sa présidence, jusqu'aux élections, en 2006, dans les territoires palestiniens. Kofi Annan critique sévèrement l'administration Bush. Benoît XVI : la course aux énergies menace la paix du monde. Le nouveau rapport de Serge Brammertz sur l'assassinat Hariri.  "La presse en état de siège" ou "l’art" de réprimer les journalistes dans les pays arabes. Vers une nouvelle guerre au Proche-Orient !, par Gabriel Enkiri. Decenas de miles de personas vuelven a pedir en Beirut la renuncia de Siniora. Hezbollah chief 'plotting coup'. Téhéran, capitale du déni de la Shoah. Interpellation, par John Le Carré.

 

Louise Arbour appelle à protéger les civils et évoque le principe de "proportionnalité"  27 juillet 2006 - N°38

La juriste canadienne et Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme précise, au sujet du "principe de proportionnalité", que le droit de la guerre autorise des destructions d'objets de nature civile, tels des ponts, mais à la condition que ceux-ci revêtent une dimension militaire indiscutable, et que cela n'affecte pas des besoins importants de la population. Le cri d'alarme du premier ministre libanais Fouad Siniora. L’ambassadeur suisse François Barras aux côtés du Liban. Le Liban et nous, par Daniel Rondeau. Le paravent humanitaire. Réflexions autour d'une paix possible, par Georges Corm. Largas a Líbano. Lebanese Americans flee conflict zone.

 

Mgr Michel Sabbah, patriarche latin de Jérusalem  : "Il faut cesser de boycotter le Hamas"   20 mai 2006 - N°37

Le conflit entre musulmans et chrétiens au Proche-Orient, c'est au Proche-Orient qu'il appartient de le régler. Pendant treize siècles, avec des moments faciles et d'autres plus difficiles, on a su cohabiter. Nous ne sommes pas des étrangers, des missionnaires. La Palestine est notre terre. Mahmoud Abbas : "L'arrêt de l'aide européenne n'est pas justifié et il y a urgence". Pierre Salignon : "Nous ne serons pas les auxiliaires des diplomates". L'UE dans l'impasse face au Hamas. Noam Chomsky : "La guerre US contre le terrorisme est une farce". Peut-on se dire Occidental et fier de l'être ?

 

Anatomie d'une politique étrangère otage, par Ghassan Tuéni  23 décembre 2005 - N°36

Les Libanais doivent admettre que la communauté internationale ne cesse de se poser cinq questions fondamentales dont dépendra le sort du Liban : Le Liban est-il périssable, divisible, négociable, défendable, indispensable ? Aujourd'hui, le Liban - Chrétien et Musulman tout à la fois - se doit d'avoir la témérité de porter de nouveau le double message de Fakhreddine et de la Nahda : le retour vers le rêve méditerranéen. Une renaissance à ressusciter dans la plénitude du rationalisme et de la liberté.

 

Quand un savant redescend sur Terre  2 août 2005 - N°35

JACQUES BLAMONT est l'un des pères fondateurs de l'Europe spatiale. Universitaire, académicien, physicien passionné par les astres. Jusqu'au jour où son regard s'est à nouveau posé sur la Terre et ses misères. L'an dernier, il a publié un livre érudit - "Introduction au siècle des menaces" - dans lequel il dresse le tableau des tourments qui attendent l'humanité.

 

Cécile Hennion - "Liban : quel équilibre après les élections ?"  24 juin 2005 - N°34

Débat avec l' envoyée spéciale du "Monde". Les Libanais ont parfois le sentiment d'être au centre du monde.  Ils ont conscience de posséder une histoire riche en cultures et en civilisations, d'avoir une position stratégique et avantageuse entre l'Orient et l'Occident. Mais ils ont l'impression que les grandes batailles du Moyen-Orient finissent par se jouer leur territoire. Ya benti ! Ma fille ! : Itinéraires d'une jeune reporter en terres d'Islam.

 
Mgr Michel Sabbah : "Israël et les Etats-Unis ne sont toujours pas prêts pour la paix au Proche-Orient"  23 mai 2005 - N°33

Pour Sa Béatitude le patriarche latin de Jérusalem, de passage à Beyrouth, le conflit israélo-palestinien est la clé d’un apaisement régional. "Israël doit être reconnu en tant que peuple et doit pouvoir vivre en sécurité. De même, les Palestiniens ont droit à un Etat au sein duquel ils pourront vivre en paix. Or, Israël a réussi à convaincre le monde qu’il luttait contre le terrorisme. Ce qui est faux, car le peuple palestinien se bat pour sa liberté."

 
Hariri ou le miracle libanais  25 mars 2005 - N°32

Le Liban a connu hier une journée particulièrement intense en émotions et en prières, les communautés catholiques commençant en ce Jeudi Saint les célébrations de la crucifixion du Christ en prélude à la fête de Pâques, alors que tout le peuple libanais se recueillait pour le 40e de la mort de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri. Espoir de paix au Moyen-Orient, par le roi Abdallah II de Jordanie. La Syrie au Liban : les ambiguïtés d'une si vieille liaison.

 

Samuel Huntington : "L'Amérique perd la guerre en Irak"  30 janvier 2005 - N°31

Auteur du "Choc des civilisations", Samuel Huntington persiste et signe dans sa critique de l'optimisme "multiculturaliste", avec un essai brillant et controversé sur l'identité américaine,  Qui sommes-nous ?" L'Amérique derrière, l'Europe devant. Cinq chantiers du mandat Bush II. Le "Grand Moyen-Orient" à l'épreuve. Syrie : un corridor pour al-Qaida ?

 

Combat pour Al-Manar  6 décembre 2004 - N°30

Mohammad Haïdar, directeur général d'Al-Manar, a souligné que sa chaîne "a toujours fait la différence entre Israël en tant qu'Etat et la religion juive en tant que telle". "Toutes les confessions présentes au Liban sont représentées dans notre actionnariat." Père Michel Lelong : "Pour Al-Manar, pour le dialogue". Dominique Baudis : "A propos d'Al-Manar... et de nombreuses autres chaînes".

 

Palestine, Irak : comment s'en sortir ? par Henry Laurens  14 octobre 2004 - N°29

Le mur est l'échec d'une normalisation. Aucun Etat au monde n'existe derrière un mur. C'est le parodoxe du sionisme. Il a voulu créer une situation où le peuple juif vivrait en sécurité. Or, s'il y a une zone au monde où les juifs sont en état d'insécurité, c'est bien Israël. Méditerranée : Quelle communauté de destin pour les deux rives ? Comment l’Empire ottoman fut dépecé. "La Porte du soleil".

 

L'état du monde selon George Bush  23 septembre 2004 - N°28

Dialogue de sourds à l'Onu sur l'Irak et l'état du monde. D'un côté Kofi Annan qui en appelle au respect du droit contre la tyrannie ; de l'autre George Bush qui utilise la tribune pour répondre à son adversaire démocrate que la liberté était du côté de l'intervention militaire américaine. Quel scénario pour sortir de la guerre ? Intervention de Jacques Chirac sur la faim et la pauvreté.

 

Un groupe de Français au Liban, sur les traces de Charles de Gaulle  1er septembre 2004 - N°27

Philippe de Saint-Robert : "La politique française au Moyen-Orient s’inscrit dans la continuité de celle du général de Gaulle, lors de la guerre des Six-Jours en 1967. Il avait alors dit que les Israéliens allaient créer dans les territoires occupés une résistance qu’ils qualifieraient par la suite de terrorisme.Jacqueline Péry d’Alincourt, une résistante se souvient.

 

Amin Maalouf : "Le modèle français est libérateur pour l'individu"  16 juin 2004 - N°26

"Pour moi, "le droit à la différence" est un slogan d'apartheid. Donner des droits à des communautés, c'est rendre les citoyens prisonniers de leurs communautés. Si le modèle français a un sens, c'est justement parce qu'il est libérateur pour l'individu, homme ou femme. Cela dit, il est vrai qu'il y a un déclin, et je le déplore."

 

Koichiro Matsuura, directeur général de l'Unesco : "Où vont les valeurs ?"  29 mai 2004 - N°25

"Nous devons veiller à éviter les deux périls que sont l'érosion de la diversité culturelle et la croissance des inégalités. Car la grande asymétrie, qui laisse les trois quarts de l'humanité privés de l'accès au savoir et des millions d'êtres humains victimes des inégalités nées de l'extrême pauvreté, pèse d'une façon dramatique sur l'avenir des valeurs."

 

Otto de Habsbourg : "Ne répétons pas les mêmes erreurs qu'en 14-18"  30 avril 2004 - N°24

"On a oublié les leçons fondamentales du traité de Vienne pour instaurer une paix. Voilà pourquoi nous avons eu toute cette série de grandes guerres au XXe siècle. Et nous sommes dans la période de préparation de la Troisième Guerre mondiale, car nous commettons toujours les mêmes erreurs, et pas seulement en Europe."

 

Miguel Angel Moratinos : "En Irak, il faut changer les paramètres de la présence internationale"  7 avril 2004 - N°23

"Il ne faut pas confondre lutte internationale contre le terrorisme et crise en Irak, car les menaces terroristes proviennent d'al-Qaida. Les paramètres de la présence internationale et le modèle politique et militaire en Irak doivent changer pour que nous puissions contribuer à une stabilisation de la situation."

 

La fidélité de Mel Gibson dans "La Passion du Christ"  18 mars 2004 - N°22

"La Passion du Christ" sort aujourd'hui sur les écrans du Liban. "Je voulais que le film soit sur Jésus et son sacrifice. C'est un sacrifice pré-ordonné. La volonté du Tout-Puissant, librement acceptée par la victime". Tarak Ben Ammar annonce la sortie du film le 31 mars en France. "Le but de Mel Gibson est d'évangéliser".

 

Paul Quilès : "Genève, l'accord majeur"  28 février 2004 - N°21

"L'Union européenne doit intervenir pour la paix entre Israël et les Palestiniens, qui ouvrirait aussi la voie au règlement des multiples conflits qui, depuis plus d'un demi-siècle, font du Moyen-Orient un foyer de guerre permanent. Je pense en particulier au conflit entre Israël et la Syrie, à l'occupation syrienne du Liban, aux tensions au Sud-Liban."

 

Amine Gemayel : "Le pouvoir tente d’imposer aux Libanais une culture de la servitude"  4 février 2004 - N°20 

Le "Il existe une dynamique encouragée par les Etats-Unis en faveur de l’apaisement des tensions dans la région... Le Liban a atteint un tel degré de corruption à tous les niveaux que jamais un pouvoir n’a été autant décrié. Reconduire le mandat présidentiel serait ainsi inacceptable." 

 
Jack Straw pour un ménage à trois avec l'Allemagne et la France  16 janvier 2004 - N°19
"L'accord de 1904 a permis de calmer la rivalité entre la France et la Grande-Bretagne et de créer des rapports apaisés qui ont survécu à un siècle d'une histoire européenne particulièrement troublée. Il ne faut pas que notre querelle de principe à propos de l'Irak aboutisse à des divisions irréparables."
 
Colin L. Powell : La vision américaine d'un monde meilleur  9 janvier 2004 - N°18
"Nous voulons défendre la dignité humaine, promouvoir la démocratie et aider les peuples à échapper à la pauvreté. Nous savons de quel côté se trouve l'esprit d'humanité, et c'est de là que nous tirons la force qui nourrit notre stratégie. Finalement, c'est le seul soutien dont nous ayons vraiment besoin." 
 
Le général Michel Aoun prêche pour le "Liban libre"  7 décembre 2003 - N°17
22 novembre : L’indépendance, d’hier à aujourd’hui   "L'implantation des Palestiniens constitue une menace pour les structures et l’équilibre sociologiques du Liban... La Syrie occupe le Liban depuis plus de 27 ans maintenant et continue de piller les ressources du pays du cèdre." 
 
Perez De Cuellar : "il faut sauver le français à l'ONU"  20 novembre 2003 - N°16
La France doit s'engager dans une lutte à outrance. Une langue exprime un esprit, une psychologie, une vision du monde. L'hégémonie de l'anglais entraîne la domination intellectuelle et donc politique. D'où la polémique à l'Unesco à propos d'une convention prônant la défense de l'identité culturelle. 
 
Hautes turbulences en Arabie, par Antoine Basbous  13 novembre 2003 - N°15
Après des décennies de stagnation politique, l'Arabie saoudite s'emballe, en cette année 2003, sous l'effet conjugué de pressions provenant  des libéraux saoudiens, des djihadistes de Ben Laden et des Etats-Unis. L'Arabie est entrée progressivement dans une zone de fortes turbulences, à hauts risques.
 
Joseph Maila : "Une opposition militaire irakienne structurée"  30 octobre 2003 - N°14
Le projet américain était très beau, très naïf. Ceux qui proposent aujourd'hui la démocratie sont ceux qui ont armé l'Irak quand il s'agissait d'endiguer l'Iran, ceux qui, depuis des dizaines d'années, ont soutenu les régimes autoritaires de la région au nom de la sécurité, et ceux qui ont imposé l'embargo de l'Onu.
 
Ghassan Salamé : "Il ne faut pas reléguer les Irakiens dans un rôle passif"  15 octobre 2003 - N°13
Une guerre peut en enfanter d’autres. Nous nous retrouvons avec des “petites guerres” et la gestion de l’après-guerre n’est pas de nature à en limiter les dégâts, au contraire. Il faut inverser le processus pour que les Irakiens soient responsabilisés et qu’ils participent au rétablissement de la citoyenneté. 
 

Donald Rumsfeld : "Allô ? Europe Assistance..."  19 septembre 2003 - N°12
Interview réalisée par Frédéric Pagès pour le Canard enchaîné 

Le secrétaire américain à la Défense Donald Rumsfeld s'entretient de son récent voyage en Irak. Pour sa part, le président George Bush affirme qu'aucun lien n'a été formellement établi entre l'ancien président irakien Saddam Hussein et les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. 

 
L'Amérique doute de la guerre de Bush  12 septembre 2003 - N°11
Jim Goldsborough, éditorialiste américain, interviewé par Bruno Ripoche : 

"Les conseillers néoconservateurs de Bush, animés par des sentiments pro-israéliens, ont pensé que c'était une occasion idéale pour aller chercher Saddam Hussein. Aujourd'hui, au lieu de rendre hommage aux victimes du 11 septembre, on est préoccupé par l'Irak qui n'avait rien à voir avec le terrorisme."

 
Disparition de l'ayatollah Mohammed Bakr el Hakim  2 septembre 2003 - N°10
"I believe we can achieve this through carrying out United Nation’s Security Council resolution No. 688. If the international community had made a firm decision in carrying out its obligations the Iraqi people would have been able to change the internal situation in Iraq." Newsweek, December 26th
 
"L'Iran constitue désormais la plus grande menace"  18 août 2003 - N°9
Vu la fragilité du processus de paix international, le premier ministre israélien Ariel Sharon, soulignant que les Américains auraient dû exercer des pressions encore plus dures sur la Syrie, critique l'attitude velléitaire de Mahmoud Abbas et des Palestiniens qui "se refusent à tenir leurs engagements".
 
La bande pro-israélienne exploite le “séisme” des tours jumelles  13 août 2003 - N°8
Melhem Karam : "L’Administration Bush a exploité le “Waterloo” américain pour alimenter la politique du bâton, tout en recherchant des boucs émissaires pour justifier sa négligence et ses erreurs, lançant ce que Geffrey Kemp appelle “la politique de vengeance illimitée”. Tel est le piège dans lequel elle est tombée."
 
Hussein Husseini : "Il est temps qu’émerge une opposition nationale"  13 juillet 2003 - N°7
L’ancien président de la Chambre critique le pouvoir hégémonique en place depuis 1992. "Taëf a été dénaturé et des zones de pouvoir échappent au champ de l’Etat, telles que le Conseil du Liban-Sud, le Conseil du développement et de la reconstruction, le Conseil des déplacés, Solidere..."
 
Marcus De Vincenzi, ambassadeur du Brésil : “Le Liban doit reprendre son rôle pionnier au Proche-Orient”  12 juin 2003 - N°6
Le Liban fait partie du Brésil, où 20% des effectifs de la Chambre des députés et du Sénat sont des Brésiliens d’origine libanaise... Nous défendons l’application du droit international car dans un monde globalisé,  il n’y a pas de bonnes ou réelles perspectives pour l’exercice d’un pouvoir illimité.
 
Antoine Basbous : "L'Arabie saoudite épicentre de la terreur"  21 mai 2003 - N°5
34 morts à Riyad, 41 à Casablanca. A quatre jours d'intervalle, les kamikazes islamistes viennent de rappeler leur force de frappe à George Bush et à l'Occident. Extirper le terrorisme prendra au moins dix ans. Et il faudra s'attaquer à l'épicentre : l'Arabie saoudite et les wahhabites.
 
Dominique de Villepin : "L'Europe est unie au Proche-Orient"  7 mai 2003 - N°4
La France, au sein de l'Union, entend continuer à jouer son rôle d'impulsion. Elle a proposé d'accueillir une conférence internationale. L'important, c'est de multiplier les dialogues avec chacune des parties. C'est ce que j'ai fait en Egypte, en Jordanie, en Syrie, au Liban.
 
Le Liban à mi-chemin entre un Etat réel et un Etat virtuel  15 avril 2003 - N°3
L'ancien ministre Fouad Boutros analyse les résultats de la guerre d'Irak Jusqu’où peuvent aller les Etats-Unis, qui s'orientent vers la  théocratie ? Cette question doit figurer au centre des principales préoccupations des chancelleries arabes, et celles des grandes ou moyennes puissances".
 
La paix et la stabilité au Moyen-Orient : nouvelles approches  21 décembre 2001 - N°2     (in English)
Georges Corm, économiste et politologue de renom, est l'auteur de plusieurs ouvrages de référence sur le Moyen-Orient. Il aborde ici un thème d'actualité, alors que le conflit israélo-palestinien prend une nouvelle dimension.
 
Les jeunes libanais face au 11 septembre américain  1er novembre 2001 - N°1
Reportage réalisé pour TV5 - Ali, 23 ans : "En tant que citoyen libanais et arabe, je dénonce fortement les attentats anti-américains. Je crois que cette flambée de violence est due à la politique des Etats-Unis envers certains pays arabes mais aussi envers certaines factions locales américaines."
 
 
Copyright 2007 RJLiban