Accueil
Revue de presse
Communiqués
Interviews
Reportages
Bibliographie
Arts-spectacles
Portraits
Tourisme  
Archéologie  
Religion
Emigration
Météo
 
Liste                                  Numéro suivant                       Numéro précédent                       Format impression

BIBLIO  RJLIBAN  N°6  du 1er novembre 2003 

 
Salons du livre à Beyrouth
 
La 12e édition du Salon du livre, du disque et du multimédia, troisième salon francophone mondial après Paris et Montréal, a ouvert ses portes hier au Biel, dans le centre-ville de Beyrouth, et ce jusqu'au 9 novembre.
 
Parallèlement, la 47e édition de l’exposition internationale du livre arabe, en collaboration avec le Salon du livre de Francfort, a été inaugurée au centre Expo Beyrouth, Aïn el-Mreysseh, et prendra fin le 16 novembre.
 
 
Lire en français et en musique : 40 auteurs, honneur aux écrans littéraires
 
www.lireenfrancais.org : Plaisir, enthousiasme et passion au rendez-vous

C’est avec une fierté non dissimulée que Frédéric Clavier, conseiller de coopération et d’action culturelle, et directeur de la Mission culturelle française à Beyrouth, a annoncé le succès constant d’une manifestation nationale qui fête sa douzième édition au Biel, du 31 octobre au 9 novembre. Outre cette information qui se veut résolument réjouissante, Frédéric Clavier a dressé un rapide état des lieux de la francophonie : tout d’abord, avec 64.000 entrées en 2001 et 85.000 l’année dernière, force est de constater que "le livre est dominant" ; consolidé par le "développement des bibliothèques publiques et de la formation de bibliothécaires, de concert avec la Mission culturelle" ; ensuite, "l’apprentissage de la langue française dans les pays arabes proches, comme les Emirats arabes unis ou Bahreïn, prouve que la pluralité linguistique est de mise" ; enfin, "Beyrouth, entre 2002 et 2003, a largement prouvé qu’elle est une plate-forme d’échanges culturels".
 
Cécile Robert, directrice du Bureau du livre et des médiathèques, a, quant à elle, mis l’accent sur les événements consacrés aux professionnels, en mentionnant deux conférences principales : le 1er novembre, sur les enjeux de la lecture publique, et le 8 novembre, sur l’édition et la traduction arabe-français et français-arabe. D’autre part, suite au succès des "Ecrans littéraires", Cécile Robert a annoncé la présence d’une authentique salle de cinéma de 150 places au cœur du Biel. Eric Garnier, responsable du secteur jeunesse, a parachevé la conférence en soulignant la constante progression du secteur du Salon consacré aux enfants et articulé autour de rencontres, d’ateliers et de séances de contes.

Les expositions
"Berlioz écrivain" ; "Jacques Brel sur les planches", vernissage le 1er novembre à 18h ; "La côte libanaise vue du ciel" ; "Parfums d’Egypte ou la découverte des parfums", vernissage le 2 novembre à 18h.

Les "Ecrans littéraires"
Dimanche 2 novembre à 16h, La patinoire, de Jean-Philippe Toussaint (1999) ; mercredi 5 novembre à 20h, Un cœur en hiver, de Claude Sautet (1992) ; jeudi 6 novembre à 20h30, Les deux Anglaises et le continent, de François Truffaut (1971) ; vendredi 7 novembre à 20h30, L’adversaire, de Nicole Garcia (2002) ; samedi 8 novembre à 20h30, Les destinées sentimentales, d’Olivier Assayas (2000).

Les événements musicaux
Alexandre Varlet, le 31 octobre à 21h au théâtre Monnot (café musical au Biel le même jour à 18h) ; Francoiz Breut, le 9 novembre à 21h au théâtre Monnot (café musical le même jour au Biel à 16h).

Samedi 1er novembre :
- Signatures : 17h : Véronique Olmi, Numéro six, stand Virgin ; André Taymans, Caroline Baldwin 9, stand Stéphan ; Tania Mehanna et Nada Anid, Un phare sur la Méditerranée, stand Tamyras. 18h : Claire Ubac, Les neuf maisons de Kouri, stand Phénicie ; Claire Bretecher, Les mères, stand Virgin ; Jocelyne Awad, Carrefour des prophètes, stand Antoine ; Samir Kassir, Histoire de Beyrouth, stand Antoine. 19h : Anne-Marie Pol, Les ballets de Nina, stand Virgin ; Gérard de Villiers, Pacte avec le diable, stand Virgin ; Corinne Saab, J’avais 21 ans, stand Stéphan ; Antoine Boulad, Michel Cassir, Jad Hatem et Alain Tasso, stand de la Maison du livre ; Gisèle Vanhese, La neige écarlate, stand Dar an-Nahar ; Elke Hiedenreich, Opéra polaire, stand Virgin ; Reinhold Ziegler, Version 5.12, stand Antoine. 20h : Jean-Philippe Toussaint, Faire l’amour, stand Antoine ; Daniel Ceppl, L’ivoire de Sheila Mac Kingsley, stand Virgin ; Osserran Houballah Mazayan, L’enfant soldat, stand Le Point ; Gérard de Villiers, Pacte avec le diable, stand Virgin ; Camille Laurens, L’amour, stand Antoine. 
- Conférences : Salle Hector Berlioz, de 11h à 14h, table ronde sur les enjeux de la lecture publique. De 17h à 19h, "La poésie contemporaine et libanaise francophone" disséquée par Gisèle Vanhèse avec récital (lectures) de poètes libanais : Hoda Adib, Antoine Boulad, Michel Kassir, Jad Hatem et Alain Tasso. A 19h, "Les enfants, acteurs d’une guerre d’adultes" par Osseran Houballah Mazayan. Salle des Quat’zarts, à 17h, conférence autour de l’ouvrage de Samir Kassir, Histoire de Beyrouth.
- Cafés littéraires : Samedi 1er novembre, Gérard Meudal accueille, à 18h, Anne-Marie Pol, Reinhold Ziegler et Elke Heidenreich. Et, à 19h, Jean-Philippe Toussaint. 
- Ecrans littéraires : De 14h à 16h, documentaires sur les écrivains français contemporains : Pierre Michon, Jean Echenoz, Lydie Salvayre, Philippe Djian, Emmanuel Carrère et Marguerite Duras. 
- Lectures : Contre (Lecture-concert) donnée par Lydie Salvayre et le guitariste Serge Teyssot Gay au théâtre Monnot (21h). 

Dimanche 2 novembre : 
- Signatures : 17h : Claire Bretecher, Les mères, stand Virgin ; Reinhold Ziegler, Version 5.12, stand Antoine ; Daniel Ceppl, L’ivoire de Sheïla Mac Kingsley, stand Virgin. 18h : Ronald Barakat, Amour et pénombre, stand Antoine ; André Taymans, Rendez-vous à Katmandou, stand Stéphan ; Gérard de Villiers, Pacte avec le diable, stand Virgin. 18h30 : Manar Hammad, Aux racines du Proche-Orient, stand Geuthner. 19h: Père Labaki, Les cendres du Phénix, stand Virgin ; Anne-Marie Pol, Les ballets de Nina, stand Virgin ; Jean-Philippe Toussaint, Faire l’amour, stand Antoine ; Michael F. Davie, La maison beyrouthine, stand Stéphan. 20h : Véronique Olmi, Numéro 6, stand Virgin ; Mohammed Kacimi, Il était une fois le monde, stand Sored ; Bruno Etienne, Abdelkader, stand Le Point. 
- Conférences : Salle Hector Berlioz, 18h, "La maison beyrouthine aux trois arcs, une architecture bourgeoise du Levant", présentée par Michael F. Davie. 
19h, les "Problèmes actuels de la France multiconfessionnelle, multiethnique et pluriculturelle, par Bruno Etienne" présentés par le professeur Salim Nasr. 
- Cafés littéraires : Gérard Meudal reçoit, à 19h, Mohammed Kacimi et Véronique Olmi. 
- Lectures : Contre (lecture-concert) donnée par Lydie Salvayre et le guitariste Serge Teyssot Gay au théâtre Monnot (21h). 
- Ecrans littéraires : Jean-Philippe Toussaint, écrivain et réalisateur, présentera, à 16h, juste avant la projection, son film La patinoire. 

Programme complet des signatures, conférences... sur : www.lireenfrancais.org/programme/signatures.php , www.lireenfrancais.org/programme/conferences.php ...

 

 
Salon du livre arabe - 172 maisons d’édition et une collaboration affirmée avec Francfort

La 47e édition de l’exposition internationale du livre arabe de Beyrouth se déroule au centre Expo Beyrouth, Aïn el-Mreysseh, jusqu’au 16 novembre. Près de 172 maisons d’édition y participent cette année, dont 43 du monde arabe. Sont également présents des universités, des centres culturels et des représentants des ministères de la Culture des pays participants, tels que l’Arabie saoudite, le Koweït, les Emirats arabes unis et l’Algérie. Organisé par le Club culturel arabe (présidé par Issam Arakji), le Salon du livre arabe est allié depuis quelques années avec le Salon du livre de Francfort. Cette année, le Salon allemand a renforcé ses activités à Beyrouth, à travers la collaboration du Goethe Institut et de la Fondation Konrad Adenauer. D’autant plus que l’édition 2004 de Francfort sera placée, pour la première fois, sous le signe de la littérature arabe. Président de l’Union des éditeurs arabes, Issam el-Mouallem avait indiqué lors de l’inauguration du Salon que, selon le Pnud, le monde arabe ne traduit que 330 ouvrages par an. "En réalité, il y en a près de 500", a-t-il affirmé.

L’exposition du livre arabe, c’est aussi des rencontres, des tables rondes et des animations. Rendez-vous tous les jours, à 19h30 (sauf indiqué), dans la salle des conférences pour un programme qui se présente comme suit : samedi 1er novembre, hommage à Ihsan Abbas, avec Mohammed Youssef Najem, Radwane el-Sayyed, Khaled Aboukhaled, Wadad el-Hoss, Youlmna el-Eid et Elias Sahhab ; dimanche 2, à 12h, hommage au président du syndicat des journalistes, Mohammed Baalbaki. Puis conférence sur "Les points communs entre l’islam et les religions monothéistes", par Mohammed Soufiani ; lundi 3 : table ronde autour de l’ouvrage Al-nizam al-arabi al-mouasser (le régime arabe contemporain) de Abdel Halim Khaddam, le vice-président syrien. Avec le ministre Michel Samaha et le député Mohammed Kabbani ; mercredi 5 : Mirvat Tillawi donne une conférence sur l’Onu et la coopération régionale ; jeudi 6 : hommage à Edouard Saïd. Y participent Chafik Hout, Elias Khoury et Fawaz Traboulsi ; vendredi 7 : rencontre avec le ministre des Finances, Fouad Siniora ; samedi 8 : performance intitulée Ka’anno, de Aïda Sabra ; dimanche 9 : soirée poétique avec le député Marwan Farès, qui lira des extraits de l’œuvre traduite en arabe de Salah Stétié ; lundi 10 : conférence donnée par Talal Salman, rédacteur en chef du quotidien as-Safir ; mardi 11 : conférence de Mohammed Baalbaki sur la liberté dans le Coran ; mercredi 12 : "Des souvenirs de la Palestine", conférence donnée par Nicolas Ziadé ; jeudi 13 : rencontre avec Roger Assaf ; vendredi 14 et samedi 15, conférences sur la littérature soudanaise, par Jaafar Ghani et Hassan Makki ; dimanche 16 : hommage au compositeur Zaki Nassif. 

L’Allemagne à l’honneur

En collaboration avec la Foire de Francfort, le Goethe Institut et la Fondation Konrad Adenauer, le Salon du livre arabe prévoit : des signatures d’ouvrages samedi 1er novembre, de 15h à 16h30, Gregor Meiering, Elias Khoury, Abdel Majid Kaddouri, Amina Bilhage Yahya ; un programme radio sur Deutsche Welle, lundi 3 à 15h ; des activités pour enfants avec l’illustratrice Julia Kaergel mardi 4 et mercredi 5 ; une table ronde entre journalistes allemands et écrivains libanais, mercredi 5, à 16h. Est également prévue une conférence sur la littérature arabe en Allemagne, par Stefan Weidner, Martin Muedke et Layla Chammaa, jeudi 6, à 15h. Une présentation du Salon de Francfort par Claudia Kaiser, lundi 10 à 15h. Une lecture d’auteurs allemands, par Rafic Ali Ahmed et Julia Kassar, clôturera ce programme vendredi 14 novembre à 20h30 au Café Najjar, rue Jeanne d’Arc, Hamra. 

 

 

  
 
 
Copyright 2003 RJLiban